dimanche 29 avril 2018

Samia - 8 Débroussaillage.


      Je dis à Monsieur Miliani :
— On nous a dit que vous cherchiez des jeunes pour vendre des glaces.
— Exact, mais c'est un boulot dur. Il faut marcher avec une glacière dans le sable mou. Toi, tu y arriveras peut-être, mais le jeune homme, je ne pense pas. De plus, il faut avoir 18 ans. Vous êtes ensemble ?
— Non, on est frère et soeurs.
Ça va lui plaire. Le problème, c'est que je suis aussi noire de cheveux qu'une chaude nuit d'été sans lune, tandis que Julien est aussi blond que... la lune ! J'ajoute :
— Il a 19 ans et moi 20. En fait, c'est mon demi-frère.
Il nous regarde attentivement, je me cambre un peu, mais Julien reste là tout con, quel empoté ! Miliani se lèche les babines en regardant la petite bite de Julien. Il nous dit  :
— Tournez-vous.
On obéit, mes fesses sont ravissantes, si, si... mais je dois dire que le cul de Julien n'est pas mal non plus. Miliani aime et dit :
— Pas mal du tout...
On lui fait face. Il poursuit :
— Ma sœur cherche une jolie fille pour servir à midi et même ton frère pourrait aider. Je crois que ce serait de 11 h à 15 h ou un truc du genre. Tu as déjà été serveuse ?
— Oui, je connais bien.
— J'ai peut-être quelque chose d'autre qui serait intéressant financièrement...
Là, je dresse l'oreille.
— Un de mes amis publie "Jeunes et nus au soleil." Il cherche des modèles, surtout un couple. Ça vous intéresserait ?
— Oui, bien sûr.
Il se tourne vers Julien en disant :
— Et toi ?
Je réponds avant lui :
— C'est moi qui décide pour nous deux.
Miliani est surpris, mais il dit simplement :
— Je vais lui téléphoner.
Il l'appelle :
— Bonjour Jo. Dis, j'ai des beaux jeunes gens qui poseraient pour toi.
— ............
— Une vingtaine d'années... Le garçon a une adorable petite bite et la fille un cul du tonnerre.
— .............
— Oui, je leur demande.
Il me dit :
— Vous pourriez vous comporter comme un couple ?
Je prends Julien contre moi et l'embrasse sur la bouche. Ensuite, je me mets à genoux devant lui et prends son "adorable" bite en bouche.
 
 
 
Il reprend son téléphone :
— Oui, Jo, la fille est très délurée, elle a pris le sexe de son frère en bouche !
— .............
— Si, je te jure que c'est vrai !
— ...............
— Bon, demain matin à 9 h chez Simone...
Il me regarde, je fais oui de la tête.
— Ils seront là, ciao !
Il raccroche et me dit :
— Rendez-vous demain à 9 h chez ma sœur, je te donnerai l'adresse et tu verras avec elle pour le job de serveuse.
Il baisse les yeux vers mon pubis et ajoute :
— Faudra débroussailler tout ça pour les photos. Je vais te donner une adresse. Tout à fait épilée, ce serait encore mieux.
— D'accord, je vais le faire. Dites, vous n'avez pas une idée de l'endroit où on pourrait dormir et que ce ne soit pas trop cher.
— Les hôtels sont complets en été. Éventuellement le camping...  
Il prend dans un tiroir un plan du village et indique le restaurant de sa sœur sur la plage, l'institut de beauté et le camping.
— Dis que tu viens de ma part au camping.
— Merci beaucoup.
Il nous prend tous les deux par la taille, il m'embrasse puis embrasse Julien et dit :
— On se reverra.
— Avec plaisir...
On sort du magasin. Première chose : me faire épiler. Tout en marchant, j'observe les gens qu'on croise. Il y a de tout, des familles, des jeunes, des retraités, non, pas ceux du car. Quelques belles filles et des beaux mecs. Marrant de voir les fesses et les seins des femmes bouger au rythme de la marche, tandis que le sexe des hommes se balance de gauche à droite. Je sens bien les regards sur ma fourrure intime, il est temps que je me fasse toiletter.
On arrive à l'Institut. Oh ! Les filles sont nues ! Oui, normal. Une blonde avec des petits seins aux pointes roses et un air déluré, regarde ma chatte en disant :
— Vous venez pour une épilation d'urgence ?
Une femme plus âgée, sans doute sa patronne, la reprend :
— Suzy, un peu de tenue !
— Oui, Madame.
J'interviens :
— Pas de problème, elle a raison. Je viens au Cap pour la première fois et je me rends compte que je dois me faire épiler.
Suzy répond :
— Ah ça oui, on dirait que vous avez un raton laveur entre les cuisses !
La patronne dit à nouveau :
— Suzy !
Mais elle rigole, moi aussi. Suzy me dit :
— Suivez-moi, je vais arranger ça. C'est une petite pièce, le jeune homme devra attendre ici.
Je dis à Julien :
— Assieds-toi et sois sage.
On prend un couloir, je regarde les fesses de Suzy qui se balancent devant moi... On va dans une petite pièce et je m'allonge sur la table de massage. Je lui dis :
— C'est la première fois que je fais du naturisme et je trouve ça... troublant.
— Moi aussi, au début, et d'ailleurs, ça me plaît toujours. Vous êtes très bien faite.
— Merci, c'est gentil. Je m'appelle Samia.
Elle me caresse les seins en disant :
— J'aimerais avoir des seins comme les vôtres. Bon, on va s'occuper de la petite bête que vous avez entre les cuisses.
Elle est marrante. Elle prend des ciseaux et coupe les poils les plus longs, en tirant même dessus. Elle me demande :
— Je vous fais mal ?
— Euh... non, plutôt le contraire. C'est la première fois de ma vie qu'on me fait ça.
En riant, elle répond :
— Je vois bien... vous avez une de ces touffes...
— Et... euh... quand vous tirez là, c'est...
— Excitant ?
— Oui...
Quand elle m'a bien raccourci les poils, elle étale de la cire par petites bandes. Quand la cire a refroidi, elle arrache la bande d'un coup sec !
— Aïïïee!! Ça fait mal !
— C'est parce que vous avez des longues racines.
C'est bien ma veine ! Sur le bord des cuisses, elle termine avec un petit rasoir.

 
Ensuite, elle m'épile le pubis, puis les cuisses et le ventre. Oui, ma chatte déborde. J'essaie de ne pas crier, je ne suis pas une chochotte. Après avoir tout enlevé, elle me dit :
— Remontez les jambes et écarte-les bien.
— Oui... euh... Suzy, la douleur et vos mains, ça m'excite.
— Vous êtes sensible, c'est bien.
Ce n'est pas le genre à être choquée... Elle enlève les poils depuis l'intérieur de mes cuisses jusqu'à mon anus. Je me tortille de plus en plus. Je ne vais quand même pas avoir un orgasme parce qu'on m'arrache les poils. Elle me dit :
— Vous allez constater que la peau qui était protégée par les poils depuis des années va être hyper sensible, une fois nue...
Elle me tamponne soigneusement la chatte et les environs avec un linge humide, tandis que je me tortille. Elle me dit :
— Très sensible, hein ?
— Oh, oui !
On rit. Voilà, c'est fini. Je vais me rhabiller.... Mais non je vais rester nue, plus que nue.
Je l'embrasse sur la joue. Ben oui, elle vient de tripoter ma chatte pendant 20 minutes, ça crée des liens. On retourne dans le magasin. Julien est assis là, il lit une brochure. Il me regarde arriver avec de grands yeux. Je lui dis :
— Alors, comment tu trouves ta sœur ?
Il devient tout rouge et répond :
— Très belle.
Je paie à la caisse. Ouch ! C'est cher.... Mais ça vaut ça. Quand je baisse les yeux, j'ai l'impression d'avoir 7 ans. !
On se dirige vers l'endroit du camping. Mes poils ont disparu et ils étaient ma seule protection. Je me sens encore plus nue et je trouve ça encore plus excitant. Il y a un peu de vent qui vient de la mer et qui chatouille ma chatte nue. Un coup de mistral et je jouis !
Je me rends compte qu'on me regarde encore plus. Serais-je plus belle, épilée ? Julien me suit avec nos sacs. Il a son air déboussolé habituel. Il n'a pas de dope, ni d'alcool, mais moi à la place, et c'est beaucoup mieux. Je l'engueule de temps en temps quand il se laisse distancer.
Dans un magasin, j'achète un rasoir et de la mousse à raser pour Julien. Je veux que son sexe soit également dépourvu de poils. Comme ça, il aura vraiment l'air d'être mon petit frère.
Après avoir marché un bon quart d'heure, on arrive au camping naturiste. Il est classe : les caravanes sont séparées par une petite haie. Ça me rappelle mon village natal, les haies en moins. Le seul problème, c'est qu'en arrivant, on voit des pancartes "complet" à différents endroits. On va à la réception, un homme d'une cinquantaine d'années en short nous regarde arriver.
 
A suivre.
 
Un grand merci à Bruce Morgan, pour les super dessins.
  
 
Les tomes 1, 2, 3 et 4 de "Mia sans dessous" sont ici :
http://www.lamusardine.com/P31501-mia-sans-dessous-4-morgan-bruce-michael-mia.html … …
 
Mes livres, ici :
 
 


7 commentaires:

  1. Réponses
    1. c'est gentil... plus que 6 fois dormir et tu l'auras... quoique, si tu veux je te l'envoie déjà par mail, je dois bien ça à un lecteur fidèle :o)

      Supprimer
  2. Merci, mais je préfère attendre. Pour le suspens. Il faut savoir être patient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec toi, mais c'était pour dire que tu as droit à un service VIP

      Supprimer
  3. C'est super gentil. J'apprécie beaucoup :)

    RépondreSupprimer
  4. "Un coup de mistral et je jouis !"
    J'adooooore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben, oui, je suis trèèèès sensible :o)

      Supprimer