vendredi 1 décembre 2017

Histoire de nénés...

Je ne suis pas une fille à forte poitrine. Vous ne me croyez pas ? Regardez :

 
Par contre, j'écris des livres super excitants...
Vous ne me croyez pas ? Lisez-moi, vous verrez.

9 commentaires:

  1. La taille n'est pas importante (oui, je sais, c'est plutôt aux hommes que l'on dit ça !), ce qui est important c'est leur sensibilité et leur réactivité. En tout cas, c'est ce que pense un homme comme moi, qui privilégie le plaisir de sa partenaire, parfois même avant le sien.

    J'ai déjà touché, caressé, câliné des seins dont la taille était très respectueuse (sans être trop gros), et constaté (avec tristesse) que ma partenaire n'en percevait aucun plaisir particulier. Et à l'inverse, certaines poitrines sont très sensibles et provoquent une accélération du désir dès qu'on les touche. J'ai même connu une femme qui avait des orgasmes rien qu'en lui caressant les seins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont quand même un peu petits. Mes fesses ont pris la plus grosse part du gâteau. Moi, j'aime bien les brunes aux seins lourds...

      Supprimer
    2. Tu apprecierais certainement une de mes copines de jeu. C'est tout à fait ça.

      Supprimer
  2. Et j'aime beaucoup la délicatesse et l'apparente fragilité de tes seins. Cela donne envie de les cajoler et de les protéger ... (un jour, peut-être).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que je suis encore petite... Enfin, petite depuis toujours :o)

      Supprimer
  3. En fait, tu as touché une corde sensible chez moi.

    Je suis un amoureux du corps féminin, c'est pour moi la beauté absolue. Et dans cette beauté, cette représentation de la déité faite femme, les seins me fascinent, ils m'envoutent. C'est très souvent ce que je regarde en premier chez une femme.

    Oh bien sûr, j'ai conscience de n'être fondamentalement pas différent des autres hommes, même si je le ressent différemment. Tous les mêmes ! Mais j'aime à penser que je perçois le corps de la femme autrement. Avec plus de complicité, avec plus de respect pour son corps et son plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, tu en parles très joliment...

      Supprimer
  4. Notre super-héroïne, Miss No-pants, a encore saupoudré du désir sur papier, grâce à son super-pouvoir d'écriture. Pour contrecarrer votre kryptonite (le quotidien), soyez super-excité par son super-érotisme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de faire ma promo. Dure la vie d'auteure. Figure toi que je viens de voir sut Amazon que j'avais vendu un exemplaire de "La fille qui voulait voir la mer." Oui, c'est peu, mais ça m'a fait plaisir...

      Supprimer