mercredi 11 octobre 2017

Une histoire de tirelire.


Souvenir des vacances en Italie.
- Mia et sa "tire-lires"
Eh ! Apprends, l'orthographe : tirelire, il n'y a pas de tiret et ce n'est pas au pluriel !
- Sauf si tu es en Italie et que tu te fais du fric avec ta chatte.
T'es bête (mais, marrant !) : il n'y a plus de lires.


Mes livres sont pleins d'histoires de tirelires, lisez-moi :
amazon.fr/Mia-Michael/e/B01MRVYT44/ref=ntt_dp_epwbk_0 … … … … … … … …

10 commentaires:

  1. J'aime cette photo. Le message de ton corps, sa posture, est très clair : vient et prends moi contre le mur. Abuse de moi. Maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Abuse de moi, mais, ensuite, n'oublie pas de glisser un billet dans ma fente :o)

      Supprimer
  2. Les graffitis ou ta chatte ...
    C'est de l'art ou du cochon ? :o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les graffiti, c'est de l'art...

      Supprimer
    2. Oui bon c'était un mauvais jeu de mots ... :o)

      Supprimer
    3. Mais, non, j'ai reconnu la patte de Mr V :o))

      Supprimer
  3. Tu sais quoi ?
    Tu m'a manqué, Mia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as vu que sans toi, y a pas grand monde ici... brrrr.... Tu savais où j'étais...

      Supprimer
    2. Je sais toujours où tu es.
      Mais toi aussi, tu sais où je suis.

      Supprimer
    3. Ben oui, on se parle presque tous les jours


      Supprimer